Kodi : Les extensions sont effrayées et ferment une à une.

3

Depuis quelques jours certains des plus grandes extensions tiers de diffusion de Kodi ne sont plus disponibles. ZemTV et Phoenix sont récemment fermer suite à un procès du diffuseur satellite américain Dish Network.

Le fournisseur a déposé une plainte contre l’extension ZemTV et la bibliothèque TV Addons. La plainte accuse ZemTV de violation directe du droit d’auteur de diverses chaînes de télévision alors que TV Addons est responsable de la distribution de l’extension en question, selon la plainte. Les dommages sont trop lourds financièrement ( Dish Network exige 150 000 $ de dommages et intérêts par infraction).

Les développeurs derrière Navi -X, Phoenix, ont également annoncé que leurs extensions cesseront de fonctionner dans les prochains jours.

Dans une déclaration sur le forum TV Addons, le développeur Phoenix Cosmix a confirmé la fermeture, mais n’a pas précisé la raison exacte: “À la lumière des événements en cours, nous avons décidé de fermer Phoenix”, a-t-il déclaré. “Ce n’est pas quelque chose qui nous a été facile à faire, nous avons tous formé un lien qui ne peut pas être brisé en équipe et une base de soutien énorme dont nous sommes reconnaissants”.

La plate-forme TV Addons, qui héberge des centaines d’add-on Kodi non officiels, y compris ZemTV, figure également comme défendeur. Selon Dish, TV Addons joue un rôle important dans la distribution des extensions en infraction.

ZemTV a pris de l’importance en tant que source fiable de flux de télévision en direct à travers le monde. Phoenix, d’autre part, offert l’accès à des émissions de télévision, des films et du sport en direct, ce qui l’a amené à devenir l’un des accessoires annoncés par les détaillants vendant des boîtes Kodi «entièrement chargées».

En avril, la Cour européenne de justice (CJUE) a statué que les ventes de boîtes de diffusion qui est préchargée avec des additifs de piraterie constituent une infraction au droit d’auteur, ce qui pourrait entraîner une répression européenne de ce matériel.

Beaucoup de développeurs de Kodi se considèrent comme des amateurs et administrent les extensions dans leur temps libre sans récompense financière.

Kodi, la société derrière le centre des médias décourage activement la promotion des extensions de piratage sur sa plate-forme. Il fournit le logiciel open-source, mais ne dicte pas quels modules complémentaires sont autorisés sur sa plate-forme.

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here