Voici comment vous protéger de la cyberattaque WannaCry

0

Plus de 200 000 victimes du virus, 150 pays touchés, une vitesse de propagation inédite… Le logiciel de racket nommé WannaCry qui sévit depuis vendredi 12 mai.

Le rançongiciel WannaCry s’attaque surtout aux entreprises, aux services publics et aux institutions. Il verrouille les ordinateurs et crypte les données jusqu’à ce que les victimes paient une rançon en bitcoins (monnaie virtuelle).

Qui est concerné ?

Le virus reconnaît les appareils dont les logiciels ne sont pas à jour. Il passe par une faille de sécurité des systèmes Windows pour infecter les ordinateurs. Une faille qui n’existe pas dans les versions plus récentes.

Le virus cible les utilisateurs de Windows. Si tel est votre cas, il est impératif de vous protéger. Vous êtes notamment concerné si vous utilisez une ancienne version de Windows, ou si vous n’avez pas appliqué la mise à jour de sécurité du 14 mars.

Comment se protéger ?

  • Mettez à jour votre système d’exploitation de Windows (Windows XP, Windows 7 ou Windows 10, par exemple).
  • Mettez aussi à jour les logiciels par où pourraient entrer les virus, comme vos navigateurs (Internet Explorer, Chrome, Firefox, etc.) et vos applications.
  • Attention aux courriels! Des experts croient en effet que le virus pourrait muter, pour ensuite passer par les courriels. La grande majorité des cyberattaques passent d’ailleurs par les courriels. Soyez prudent en tout temps! N’ouvrez pas les courriels de provenance inconnue. Ils pourraient contenir des liens ou des pièces jointes contaminés.
  • Assurez-vous de mettre à jour et d’activer un antivirus.
  • Faites régulièrement la sauvegarde de vos données importantes (personnelles, financières, photos, vidéos, etc.) sur un lecteur de stockage externe.

Pour vérifier quand a été mise à jour votre copie de Windows pour la dernière fois, cliquez sur « Démarrer », puis tapez « Windows Update » dans la barre de recherche.

La situation est un peu différente pour les utilisateurs de Windows XP, Windows 8 et Windows Server 2003. En temps normal, Microsoft ne fournit plus de mises à jour pour ces systèmes d’exploitation – il a néanmoins publié exceptionnellement un correctif qu’il est possible de télécharger sur son site.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire!
Entrez votre nom ici